Ce que vous allez lire est l’expérience d’un de ses lecteurs, qui témoigne de la façon dont le web peut vous aider à comprendre les bases du référencement sans devenir un gourou, mais en étant capable d’obtenir de bons résultats si vous suivez quelques règles et directives précises. Le cas d’un médecin vous rappelle-t-il votre propre parcours pour acquérir de bonnes connaissances dans le domaine ?

Comment classer un site sans être un expert en référencement ?

Edité par un médecin et psychothérapeute, propriétaire d’un site consacré au conseil. Qu’est-ce qu’il a à voir avec le référencement ? Pratiquement rien :-). En fait, jusqu’à il y a quelques mois, on ne sait absolument rien du positionnement dans les moteurs de recherche, du marketing web, du suivi, etc.

Blographik a aidé à améliorer ses connaissances en matière de référencement.

Puis un beau jour, par pur hasard, on a rencontré Blographik, où on a découvert tant de choses intéressantes : on a pratiquement dévoré des centaines et des centaines d’articles en quelques jours. On a commencé à le mettre en pratique et maintenant eh bien, on est ici pour partager son expérience.

Voici l’expérience en tant que novice en matière de référencement

Cet article n’a pas un but narcissique, mais voudrait être un encouragement pour tous ceux qui pensent que le référencement : et même le webmarketing est quelque chose de difficile, difficile et seulement pour les experts. Tout a commencé il y a quelques mois. On avait publié un grand nombre d’articles intéressants sur son site, on s’était donné du mal pour le rendre intéressant et on pensait avoir fait le maximum pour le préserver. Mais les résultats n’étaient pas ceux qu’on avait espérés. Peu de visites et peu de contacts de clients potentiels. En bref : on sentait que quelque chose n’allait pas et on a donc décidé de changer de cap. La première chose qu’on a fait a donc été de se tourner vers un de ses amis qui fait des sites web et qui a dit qu’il en connaissait l’existence. La première question était celle que presque tout le monde se pose : comment faire pour avoir plus de visiteurs sur le site ? Sa réponse a été : utilisez AdWords.

AdWords : c’est quoi ça ?

C’était la première pensée. On s’est donc forcé à expliquer la différence entre le trafic organique et le trafic payant, et bien d’autres choses encore. En bref, il s’agissait de toute première initiation à ce monde qui, il y a peu de temps encore, me semblait lointain et, d’une certaine manière, étranger. On a dit d’utiliser AdWords parce que, grâce à cet outil, vous êtes sur les premières pages en moins de 10 minutes, vous n’avez pas à vous occuper des règles sans cesse changeantes du référencement, etc. Au début, on pensait que c’était raisonnable, mais comme on est quelqu’un de têtu, on a commencé à étudier le référencement comme un fou et on pense avoir compris ce qui est la première règle implicite de toute bonne opération de positionnement : si vous écrivez un bon contenu, vous êtes déjà à 50% de référencement. Si vous veillez ensuite à emballer ce contenu de manière originale sans le copier, avec les bonnes balises, sans faire de choses spammy qui peuvent vous pénaliser, à mettre le tout dans un site utilisable et léger : peut-être soutenu par un hébergement valide et enfin à obtenir un bon nombre de backlinks, voilà, vous avez fait les 50 restants qui vous font obtenir de vrais résultats. Qu’est-ce qu’on a fait ? Tout simplement : on a optimisé les balises méta, supprimé beaucoup de graphiques inutiles qui alourdissaient le site, fait en sorte que les images des articles soient plus légères qu’avant, arrêté de faire du bourrage de mots-clés, obtenu quelques backlinks et surtout écrit du nouveau contenu et ciblé sémantiquement avec les positions qu’on voulait atteindre dans le serp. Le site est encore : work in progress et que toutes les clés sur lesquelles on a travaillé n’ont pas eu le succès escompté, mais les résultats sont là et on est vraiment heureux de ce qu’une personne non technique comme moi a réussi, à sa petite échelle, à faire sans avoir à déployer on ne sait quels moyens.

Conclusions

Il est vrai qu’avec AdWords vous pouvez potentiellement arriver sur la première page de Google pour les clés qui vous intéressent, mais il n’est pas vrai qu’en partant de Zéro, c’est-à-dire sans les bonnes connaissances techniques et de webmarketing, vous pouvez faire du bon travail. AdWords est extrêmement puissant, mais très complexe et difficile à maîtriser. Si vous ne travaillez pas bien, il est vraiment facile de se faire très mal avec cet outil : beaucoup d’argent dépensé et peu/aucun résultat. Il n’est pas vrai que le référencement est quelque chose d’incompréhensible et réservé aux initiés. L’un des problèmes est que beaucoup de gens, dans ce domaine, se concentrent sur les 80 % d’informations qui obtiennent les 20 % et les résultats, au lieu de se concentrer sur ces 20 % et sur les choses concrètes qui obtiennent les 80 % et les résultats. Il n’est pas vrai qu’il est inutile de faire du référencement, car les algorithmes de Google changent très souvent. On ne sait qu’une chose : à long terme, ceux qui se font battre sont presque toujours ceux qui font du spam, utilisent des pratiques déloyales, copient et créent du contenu de faible valeur. En d’autres termes, ceux qui offrent une expérience utilisateur médiocre aux chercheurs se font massacrer. À titre d’exemple, la mise à jour Panda a fait couler beaucoup d’encre ces derniers temps. Eh bien, on pose la question suivante : si vous créez des contenus intéressants et substantiels, si vous ne copiez pas ici et là, si vous évitez de transformer votre site en une sorte de carrousel rempli de publicités et surtout si vous essayez de donner des réponses concrètes à un problème spécifique, pensez-vous vraiment que Panda a un réel intérêt à vous battre ?