Construire votre autorité en ligne requiert 3 choses : du temps, de la patience et de la persévérance. Ceux qui promettent des techniques rapides et sûres mentent tout simplement, car il n’y a rien de rapide et de sûr dans la construction de l’autorité. A ces 3 vertus fondamentales, il faut cependant ajouter autant de champs d’action concrets, sans lesquels même la personne qui a le plus de temps, de patience et de persévérance n’irait pas loin. Quels sont donc les champs d’action dans lesquels agir pour construire son autorité en ligne ? Selon la société américaine Vertical Measures, qui fournit des services de marketing en ligne, la création de liens, le marketing des médias sociaux et la publication de contenu sont nécessaires. L’infographie qu’ils ont créée, illustre parfaitement tous les aspects de la question. 

Conseils pour construire son autorité en ligne

Si l’on exclut le facteur link building, qui est à mon avis une conséquence naturelle du travail effectué, il est clair que l’autorité sur le web dépend avant tout d’une publication intense de contenu. À cela doit être intégrée une présence dans les médias sociaux, une présence qui ne doit pas être hystérique (tout et tout de suite), mais, comme nous l’avons dit au début, construite au fil du temps avec patience et constance.

Plus précisément, le contenu doit être de qualité et appartenir à différentes catégories, de manière à couvrir tous les canaux disponibles. L’infographie suggère 7 exemples (les plus populaires) : vidéos, communiqués de presse, présentations, guides gratuits, webinaires, infographies et articles de blog. Vous pouvez y ajouter d’autres éléments, tels que des concours, des albums d’images, des prix, etc. L’important, quelle que soit la voie que vous avez décidé d’emprunter, est de diffuser le message, afin d’accroître sa résonance.

Pour nous dire comment, il y a toujours l’infographie de Vertical Measures : en plus des réseaux sociaux comme Twitter et Facebook, l’entreprise américaine indique parmi les favoris Stumbleupon, Linkedin, Digg et Google. Cependant, à y regarder de plus près, leur opinion est géolocalisée, dans le sens où elle s’adresse à un public américain.