On achète un site internet pour mettre en place un projet en ligne. Cela vous permet d’économiser en temps, en énergie et en ressource financière. Mais si vous faites le mauvais choix, cet achat peut vous coûter plus cher qu’en faire un nouveau que vous pouvez personnaliser pour votre entreprise.

Vous pouvez mieux vous renseigner si vous contactez les experts de la plateforme de vente de sites internet jevendsmonsiteinternet.fr.

Le site web a-t-il déjà été pénalisé ?

Un site pénalisé est un site qui a rencontré une baisse de trafic anormale pendant une période donnée. Il est fort probable que ce site n’arrive plus à retrouver son trafic maximum. Pour arriver à vérifier le site que vous allez acheter, il faudrait que vous ayez accès au Google Analytics du site. Si le site en question n’a pas cet accès, fuyez ! Au cas contraire, une fois l’accès autorisé, vous devez sélectionner le site à analyser et observer les résultats qui s’afficheront en quelques secondes.

Le profil des liens du site à regarder de près

Vous devez également jeter un coup d’œil au profil de lien. Vérifiez, pour cela, s’il y a eu, ou non, un travail de linkbuilding propre. Certains experts vous conseilleront pour cette tâche d’utiliser des outils spécialisés dans ce domaine pour voir en un coup d’œil la répartition des liens par ancre, pour sortir la liste des liens du domaine à analyser, et regarder par la même occasion la répartition des ancres (dans ce secteur, il vous est conseillé d’éviter les sites ayant trop d’ancres suroptimisées) et les domaines qui font des liens vers le site.

Le trafic : un élément majeur

Pour ne pas tomber dans le genre de site qui demande une tonne de travail en plus pour être rentable, avant de faire un achat d’un site web avec contenu existant ou bien un achat d’un site web avec son référencement, il faut bien examiner le trafic : est-il gratuit ou payant ? Organique ou referral ? Desktop ou mobile ? Faites également attention à certains revendeur de site qui proposent un site au revenus et trafic artificiellement gonflés par du trafic payant. Mais, lorsque vous avez le site en main, pouf ! Plus de visite. Utiliser aussi Google Analytics pour vérifier les provenances du trafic : si celui-ci attire des visiteurs de façon organique, ils viendront toujours même après l’achat du site. Par contre si ce trafic est payé, une fois que vous n’allez plus payer, ce trafic va également s’arrêter.